demand
POURQUOI NOUSPOURQUOI NOUS ?
  • Le voyage sur mesure selon votre choix et votre budget.
  • Assistance locale 24/24 h.
  • Des prix compétitifs - pas d'intermédiaires.
  • Devis gratuit .
  • Des conseils par des spécialistes de l'Inde.

  • Open large map
    pen

    LES VILLES POPULAIRES

    Agra (U.P)

    AGRA constitue l'un des hauts lieux de l'art et de l'architecture moghols. Ses monuments les plus prestigieux illustrent la perfection esthétique qu'atteignit l'art hindo-musulman sous cette dynastie. Le Fort Rouge, fondé par Akbar en 1565, marque la naissance du style impérial moghol, fusion de l'art timouride avec la tradition architecturale hindo-musulmane pré-moghole. L'empereur Shah Jahan y fût enfermé par son troisiéme fils, Aurangzeb, lorsque ce dernier s'empara du pouvoir. De sa cellule, il pouvait contempler le Taj Mahal, le tombeau de son épouse bien-aimée, Mumtaz Mahal. Ce fort dont les hautes murailles massives de grés rose dominent la riviére Yamouna, renferme des palais, véritables joyaux de marbre blanc et de grés rouge ciselés et marquetés de pierres colorées, des salles d'audience, des jardins ornés de bassins et des mosquées.
    Nuit à Delhi
    Le Taj Mahal
    Le Taj Mahal à Agra Achevé en 1648, ce lumineux mausolée de marbre blanc bâti par l'empereur Shah Jahan à la mémoire de son épouse défunte Mumtaz Mahal, est sans doute le monument le plus célébre de l'Inde. C'est, dit-on, la huitiéme merveille du monde. L’impressionnante coupole et ses quatre minarets déportés, lancés vers le ciel, à la fois simplicité absolue et chef d' oeuvre d'un ciseleur avec ses marqueteries de pierres semi-précieuses, ornements géométriques, guirlandes de paroles sacrées et délicats motifs floraux, incrustés dans le marbre blanc.(technique de la « pietra dura »). Du Taj Mahal, on peut en dire beaucoup, mais c'est sa rencontre qui constitue le grand moment d'émotion de nombreux voyageurs en Inde. Le tombeau d'Itimad Ud Daula : Premier édifice Moghol en marbre blanc, à avoir utilisé le principe de la « pietra dura ». Arrivée et transfert à l'hôtel
    Bikaner (Rajasthan*):
    Anup Mahal à BikanerEntourée par le désert. la cité de Bikaner fut fondée en 1408, par un chef rajpute, et reste habitée par son passé héroïque. A l'abri de ses murailles, la vieille ville posséde encore son labyrinthe de ruelles moyenâgeuses et son bazar animé. Quelques-unes de ses havelis, demeures familiales des riches marchands qui vivaient du commerce des caravanes. Le Fort Junagarth : Datant du 16e siécle, cette impressionnante citadelle protége le fastueux château du Maharajah de Bikaner ainsi que plusieurs palais, la salle du couronnement (Anup Mahal), la salle des audiences aux décors dorés, le petit palais de miroirs, la salle des palanquins. Depuis les terrasses supérieures du palais, on jouit d'une vue remarquable.
    Ajmer (Rajasthan)
    Visite de AjmerVisite de AjmerLa ville posséde un important passé historique qui a légué des site trés intéressants à visiter. En particulier, au coeur de la vieille ville, se trouve le plus important lieu saint musulman du pays. Aux environs de 1191, le Saint persan Khwaja Moinuddin Christi vint établir en Inde l'ordre soufi des Chishtiya. Son tombeau, connu sous le nom de Daryah Sharif, est pour des millions de gens un lieu saint qui exauce les voeux. C'est pourquoi des milliers de pélerins viennent le visiter chaque année à l'occasion de la commémoration de sa mort.Il y a beaucoup de Chauffeur en Inde du nord Ajmer et est l'un des meilleur endroit au côté nord.
    Pushkar (Rajasthan*)
    Visite de Pushkar, RajasthanPushkar est une ville de l'État indien du Rajasthan située à 11 km de la ville d'Ajmer. La légende dit que les dieux lachérent un cygne avec un lotus dans le bec. Il devait laisser tomber ce lotus à l'endroit où Brahma devait procéder à un yagna (rituel hindou). C'est à Pushkar qu'il fit tomber ce lotus. C'est pourquoi Pushkar est l'un des rares lieux en Inde où est consacré un temple au dieu Brahmâ. Pushkar est un important lieu de pélerinage. Pushkar est située sur les rives du lac Pushkar. 52 ghats permettent aux pélerins de descendre au niveau du lac pour se baigner dans les eaux sacrées. Chaque année, il s'y déroule l'une des plus grandes foires aux chameaux. À l'issue de cette foire, des courses de chameaux et de chevaux sont organisées, ainsi qu'un concours du plus bel animal. La ville fut un point de passage important pendant les pélerinages hippie des années 1970. La ville reste une destination privilégiée du mouvement hippie et post-hippies que connaissent les années 1990 et 2000.
    Le Fort de Chittorgarh
    Visite du Fort ChittorgarhTémoin historique du courage et de la chevalerie Rajput, c'est un fort massif avec beaucoup de passages construits au 7éme siécle. Perché sur les hauteurs, il s'étend sur plus de 700 hectares. On peut y accéder en Rickshaw pour voir le Ranakumbhaet et ses écuries à éléphants, le Meera Mandir, magnifique temple de style indo-aryen, la Jaya Stambha, la tour de la victoire qui culmine à 37 m et le palais de Padmini et ses portes de bronze.
    Delhi
    delhiBaignée par les eaux saintes de la Yamuna, Delhi n'est pas une ville de tradition hindoue, mais plutôt le fruit des créations successives des conquérants, turcs ou afghans, toujours musulmans, qui voulurent y imprimer leurs titres de gloire. Sous la domination britannique, deux villes s'ignoraient alors : la cité victorienne et la ville désormais "indigène" au pied de sa grande mosquée. Autrefois, la ville s'appelait Indraprastha et son origine se perd dans les temps védiques. Les empires ont croulé mais Delhi n'a rien perdu de son importance, bien au contraire. C'est aujourd'hui la capitale d'un état de plus de 1 milliard d'habitants et les deux cités de naguère sont désormais réunies dans une métropole résolument tournée vers l'avenir. Delhi appartient au Territoire (Union Territory) du même nom, une enclave de 1483 km2 serrée entre l'Haryana, à l'ouest, et l'Uttar Pradesh, à l'est. La capitale de l'union Indienne, troisième métropole du pays après Mumbai et Calcutta, présente une richesse historique et artistique, et une vitalité qui en font la cité la plus intéressante de toute l'Asie du Sud. Il ne faut guère plus d'un quart d'heure pour passer des grandes avenues de New Delhi aux ruelles étroites bordant le bazar de Chandni Chowk. Old Delhi est une fascinante cité, où une foule grouillante et colorée faite de marchands et de badauds se croise dans les nombreux bazars entourant la grande mosquée (Jama Masjid).

    Le Fort Rouge: impressionnante citadelle construite en grès rouge, au Xlème siècle, sous le règne de Shah Jahan. Haut lieu de la splendeur moghol qui s'étend sur plus de 2 km. Le Raj Ghat : beau parc d'une simplicité reposante, qui s'étend le long de la rivière Yamouna. On vient s'y recueillir devant la stèle de marbre noir marquant le lieu où fut incinéré Gandhi, assassiné en 1948. La Jama Masjid: la plus grande mosquée de l'Inde, avec ses deux minarets hauts de 40m, a été construite au XVIIème siècle au cours du bazar du vieux Delhi. Chandni Chowk : cette longue rue qui fut l'axe principal de la ville moghol à travers le grand bazar, est restée très populaire et animée. C'est l'artère la plus importante du vieux Delhi
    New Delhi
    Visite de New DelhiAristocratique, résidentielle, mais également administrative, cette partie de la cité se caractérise par de larges avenues bordées d'arbres, d'imposants bâtiments publics, de somptueuses maisons de style colonial entourées de grands et beaux jardins, et des parcs immenses et toujours fleuris. Birla Mandi - La Porte de l'Inde : cet arc de triomphe de 40m de haut se dresse dans l'axe de Raja Fath, « les Champs-Élysées indiens ». Elle porte les noms de 90 000 soldats indiens morts pendant la première guerre mondiale. Le Tombeau d'Humayun: majestueux mausolée bâti, en perspective, dans un vaste jardin moghol, plein de charme, où nichent perroquets verts et écureuils joueurs. Le Qutb Minar - Tour de la Victoire : fantastique minaret de 73 m de haut. C'est l'un des plus anciens monuments de Delhi (XIIème siècle). Il est situé très au sud de la ville. Le Rashtrapati Bhawan - Le Palais Présidentiel : Imposant bâtiment de 340 pièces Connaught Place (ou Connaught Circus) : vaste rond-point où l'on trouve de nombreuses boutiques, des cinémas, des restaurants, des bureaux et des banques. Le temple de Lakshminarayan : Temple Indou moderne.
    Deogarh (Rajasthan*)
    Dans ce charmant bourg situé en bordure d'un lac, le Deogarh Mahal, palais du XVIIème siècle, est restauré avec goût. Certaines des chambres sont décorées de fresques anciennes et le Sheesh Mahal de miroirs et de verres colorés. Les chhattri et le fort en bordure du lac sont un agréable but de promenade ainsi que le bazar animé
    Fatehpur Sikri (U.P*)
    sikriFatehpur Sikri située à 40 km d'Agra, construite par l'Empereur Akbar en 1569 et abandonnée après 15 ans, à cause de la pénurie d'eau. Aujourd'hui, au pied de la cité, il ne reste qu'un modeste village, mais les témoignages de la magnificence impériale se dressent encore ici et c'est un lieu des plus remarquables du point de vue artistique et architectural que vous découvrirez. La ville impériale renferme une grande variété de palais, bâtiments à colonnades, pavillons, cours et bassins, mosquées, caravansérail. Ses bâtiments à la fois sobres et baroques forment une extraordinaire synthèse de formes architecturales des plus variées.
    Ranthambore
    Visite de RanthamboreLe parc national de Ranthambore est situé dans l'État du Rajasthan en Inde. C'est l'un des cinq parcs naturels que compte cet État du nord-ouest de l'Inde. Il a été créé le 1er janvier 1980. Situé non loin de Jaipur, à 200 km sud-ouest de Delhi et à 10 km de Sawai Madhopur, il offre des paysages extraordinaires de lacs et de falaises et couvre une superficie de près de 400 km² (39 500 hectares). Il est réputé être l'un des lieux où l'on peut le mieux observer la vie sauvage en Inde.
    Les 282 km² qui forment le coeur originel du parc constituaient autrefois l'ancien domaine privé de chasse des Maharajas de Jaipur, il fut l'un des premiers parcs ouverts dans le cadre du Project Tiger lancé en 1973 par le gouvernement indien, après l'interdiction de la chasse autigre, décrétée trois ans plus tôt pour assurer la protection des félins, fortement menacés alors de disparition. Entre 2002 et 2004, le braconnage d'une vingtaine de tigres a réduit la population du parc de moitié. Une situation malgré tout enviable, comparée à celle de la réserve voisine du parc national de Sariska qui ne comptait presque plus aucun tigre sur ses 850 km². Un par un, les félins avaient été tués par des gangs professionnels. Le parc de Ranthambore est au centre d'une controverse : un nouveau programme de protection prévoit le transfert de tigres « en surplus » vers des sites comme le parc de Sariska.
    On trouve notamment dans le Parc national de Ranthambore des tigres. On y trouve également des hyènes, des ours, des chitals, deschats sauvages, des crocodiles et plus de 250 espèces d´oiseaux.
    Jaipur (Rajasthan*)
    rajasthanLa "Ville Rose" des Maharadjahs rajputs, fut construite au XVIIème siècle par le Maharadjah Jai Singh II. C'est en hommage au Prince de Galles en visite, que la ville fût repeinte en rose, couleur qu'elle garde depuis plus d'un siècle. La magnificence des palais témoigne de la puissance qu'atteignirent les princes rajputs qui quittèrent la forteresse d'Amber pour les palais de Jaipur. Bordée de hautes collines, c'est une des villes indiennes les plus pittoresques et colorées. Jantar Mantar, L'observatoire : témoin de la passion du Maharajah Jai Singh II pour l'astronomie. Ses instruments monumentaux aux formes étranges permettent de lire les latitudes et longitudes et les distances entre les corps célestes, l'heure correspondant au méridien de Jaipur, etc. Ils avaient, pour l'époque, une précision tout à fait étonnante. C'est un endroit empreint d'une indéfinissable poésie.
    Jaisalmer (Rajasthan*)
    Visite de Jaisalmer, RajasthanPoste avancé sur le désert de Thar, cette cité lointaine de Jaisalmer en contrôlait autrefois la traversée par de nombreuses caravanes qui assuraient le commerce entre le Pakistan et l'Inde. La beauté de Jaisalmer tient au fait que cette ville a su, grâce à son mode de vie ancestral, conserver intacte, malgré les siècles une architecture exceptionnelle et d'une grande homogénéité. Les Havelis : Jaisalmer témoigne encore de sa splendeur passée par de somptueuses résidences de marchands aux façades de grès ocre, aussi richement ciselées que des coffrets de bois de santal sculptés. Ces superbes et vastes havelis sont construites autour de cours intérieures et sont ornées de loggias à colonnettes et pourvues d'extraordinaires balcons et fenêtres. Contrairement aux havelis du Shekavati, celles de Jaisalmer ne possèdent presque pas de fresques murales, mais elles n'en sont pas moins remarquables par le beau travail du grès ocre jaune qui a servi à leur construction. La citadelle : En arrivant à Jaisalmer par la route, elle émerge de l'horizon. Elle est particulièrement impressionnante avec ses murailles et ses tours massues de grès ocre. C'est cette couleur de sable foncé qui lui a valu son surnom de 'Ville d'or. Dans la citadelle, on visite le Fort avec le palais (Gaj Mahal), d'où l'on jouit de vues superbes sur la ville et les environs. Les temples hindous et un très bel ensemble de temples jaïns magnifiquement sculptés, édifiés au XVème siècle Bara Bagh : ancien jardin des souverains de Jaisalmer, on peut aller visiter les décoratifs chhattri (cénotaphes) des Maharawal (souverains) de Jaisalmer. Ils sont édifiés sur une colline située à 6 km de Jaisalmer, près d'un petit lac en contrebas, dans un très beau décor. Sous le dôme de chaque chattri, une petite stèle représentant une ou des « sati ». Une sati est une souveraine qui s'est immolée par le feu pour ne pas survivre à son royal époux.
    Jodhpur (Rajasthan*)
    Visite de Jodhpur, RajasthanOn est frappé par la couleur bleue de nombreuses maisons de cette cité. Les brahmanes, ayant constaté que cette couleur repoussait les moustiques et autres insectes, en ont badigeonné les murs. C'est pourquoi l'on désigne parfois Jodhpur sous le nom de "Ville bleue". Cette tradition est identique à celle que l'on trouvait il y a quelques années encore dans beaucoup de villages français où les portes, volets des maisons et roues de charrette étaient teintes en bleu "charron". On se souviendra aussi du bleu utilisé jadis pour colorer les papiers et cartons d'emballage des pains et carrés de sucre. Du haut des remparts, on domine la ville aux maisons de pierres sculptées, aux venelles étroites et tortueuses, et aux bazars colorés et animés Le Fort Mehrangarh, "Fort de Majesté" : l'un des plus grands et plus beaux du Rajasthan. Il domine la ville sur l'éperon rocheux d'un plateau. Son mur d'enceinte mesure plus de 10 km. On y accède en franchissant sept portes successives, les "Pol". La façade en grès rouge du palais est tout à fait remarquable. Les intérieurs comportent de nombreuses cours et salles, dont une partie convertie en musée. On visite le harem, la somptueuse salle de réception, la salle des audiences, la salle des berceaux, le curieux petit palais des miroirs avec ses fenêtres en marbre ajouré, la chambre à coucher royale, la salle des miniatures où l'on peut admirer de superbes spécimens de cet art typiquement rajasthani, la salle aux palanquins royaux où l'on restera songeur devant le "howdah" (nacelle servant à monter les éléphants) en argent ciselé qui fut offert par l'empereur moghol au roi de Jodhpur. Le Jaswant Thada : majestueux mémorial en marbre blanc de Jaswant Singh II, construit au début du siècle dernier. Ce vaste mémorial, hérissé de clochetons, est conçu comme un temple. L'intérieur, immaculé, baigne dans une lumière filtrée par les jali de marbre. En contrebas s'alignent les cénotaphes des derniers maharajas de Jodhpur. Les marchés et bazars : autour de la Clock Tower, visible de loin, où exercent des artisans et des marchands de toute sorte, depuis l'arracheur de dents au fabricant de peignes à miroirs en passant par le boucher. Les étals parfumés des marchands d'épices, de grains, de fruits attirent le chaland. De modestes boutiques exposent une abondance de sari très colorés, des machines à coudre d'occasion et une foule d'autres choses. Les marchands de guirlandes sont installés à l'entrée des temples noyés dans ce marché.
    Mandawa (Rajasthan*)
    Visite de Mandawa, RajasthanMandawa est une petite bourgade aux portes du désert du Thar, célèbre pour ses Havelis. Ces riches demeures sont entièrement couvertes de fresques représentant des scènes religieuses ou de la vie quotidienne, réalisées entre le 17ème et le 20ème siècle. Le but de ces ornements était de mettre en évidence la puissance de leurs propriétaires enrichis grâce aux taxes de passage des caravanes en provenance d'Asie centrale, puis grâce aux échanges avec les anglais de la East Indian Company. Malgré le mauvais état de conservation de ces fresques, on ne peut qu'être éblouis par le travail effectué. Krishna le divin bouvier est le sujet le plus populaire ainsi que les colons anglais et leurs drôles de machines. Le fort médiéval : ses terrasses offrent une vue stupéfiante de la ville.
    Mont Abu (Rajasthan*)
    rajasthanLe MONT ABU, ou mont de la Sagesse, domine une plaine immense aux confins du Rajasthan et du Gujarat, et propose un condensé de l'Inde. Les palais se comptent par dizaines et les temples par centaines. Tous les grands courants religieux sont représentés sur cette montagne sacrée. Fidèles de Shiva, de Vishnu, disciples de Kali, musulmans, chrétiens mais surtout jaïns se côtoient plutôt harmonieusement. Une secte apocalyptique y a aussi établi son quartier général. Dans ce lieu saint, une atmosphère d'éternité règne. Prajapita Brahma Kumari : Le fondateur du Brahma-Kumari, qui estimait que le monde se porterait mieux si les qualités plus féminines (tolérance, empathie, etc.) y rayonnaient davantage. A l'origine d'un mouvement spirituel fondé il y a plus de 60 ans, basée sur la pratique du Raja Yoga . Les temples de Dilwara : construits entre le IXe et le XIVe siècle, haut lieu du jaïnisme, ces temples sont sans doute les plus beaux sanctuaires jaïns de l'Inde. Les sculptures de marbre sont d'une finesse rarement égalée. Le Vimala Vasahi fut construit par Vimala Shah en 1031 et dédié au premier saint jaïn, Adinatha. Sa façade plutôt simple cache un intérieur d'une incroyable beauté. L'entrée mène à un pavillon où se trouve un smosan (représentation symbolique de la montagne sacrée des jaïns) entouré de statues d'éléphants. Le dôme du sanctuaire est magnifiquement sculpté de représentations animales. Le Luna Vasahi fut érigé en 1230 par Tejpala et Vasupala et dédié au 22è saint jaïn, Neminath. Les décorations en marbre du temple sont très élaborées. Par endroit, le marbre est si fin qu'il est presque translucide. La coupole constitue là aussi le chef-d'ouvre du temple notamment la fleur de lotus qui se trouve en son centre.
    Samode (Rajasthan*)
    Visite de Samode, RajasthanGros bourg niché au creux d'un vallon, le fief féodal de Kacchawaha Rajputs a été octroyé à Gopal Singhji par son père,l'illustre Prithviraj Singhji d 'Amber. Ici, il y a plus de quatre siècles, Prithviraj Singhji a érigé le Palais Samode, luxueuse retraite encastrée au milieu de collines dentées. Un autre jeune descendant de sa famille, Rawal Sheo Singhji, a ajouté le Samode Bagh, jardin paradisiaque modelé selon le style géométrique du jardin Mughul. Ici, des membres de la famille Samode viennent savourer les rares moments d'intimité et se relaxer dans les pavillons spacieux entourés de fontaines.
    Udaipur (Rajasthan*)
    Visite de Udaipur, RajasthanConstruite entre trois lacs étincelants et les verdoyantes collines des Arawali, la « perle du Rajasthan » fut fondée par Udai Singh II au XVIème siècle. Cité aux rues étroites et vivantes, maisons blanchies à la chaux, balcons aux fenêtres minuscules, un climat très doux font d'Udaipur l'une des villes les plus merveilleuses de l'Inde. Dans cette ville magnifique et romantique les palais qui bordent le Lac rivalisent de beauté. Et à la nuit tombée, tous s'illuminent pour donner à la ville une ambiance magique.
    Le mémorial Pratap : Érigé au sommet de la colline de Modi Magri, cette statue équestre en bronze célèbre la mémoire du maharana Pratap qui résista à l'invasion moghol.
    Le Sahelion-ki-Bari : Havre de paix et de fraîcheur, c'était le Jardin d'agrément les dames de la famille royale. Les quatre bassins du jardin s'agrémentent de fontaines, de pavillons et d'éléphants délicatement sculptés. Les fontaines fonctionnent encore au moyen du système hydraulique élaboré en 1700, qui était unique à l'époque.
    Le City Palace : Entouré de murs crénelés, le gigantesque City Palace et ses 244m de façade, se dresse sur une colline qui domine le lac Pichola. Construit en 1567, il se compose de plusieurs palais qui ne forment qu'une seule façade de 244m de long sur plus de 30m de haut. L'entrée se fait par une porte à trois arches, la Tripolia, réalisée en 1725. C'est un immense dédale de halls, de salles, de terrasses, de cours intérieures reliés par un réseau compliqué de couloirs et d'escaliers. L'attrait de ce palais réside dans la décoration murale de ses pièces et dans la magnifique situation de ses terrasses. On visite plus particulièrement la magnifique cours des paons (Mor Chowk), un joli jardin en terrasse, un petit palais aux superbes peintures murales, et enfin le palais de la perle (Motri Mahal) qui témoigne du goût des souverains d'autrefois pour les décors à miroirs.
    La Crystal Gallery : La Crystal Gallery de l'hôtel Fateh Prakash domine l'impressionnant Durbar Hall. Elle contient une collection rare de cristaux créés par Follett Osler, commandée en Angleterre par le Maharana Sajjan Singh en 1877. Elle comprend des lustres et des meubles en cristal tels que chaises, coiffeuses et un lit. Le temple de Jagdish : Édifié en 1651 par le Maharana Jagat Singh I et consacré au seigneur Vishnou, le temple comprend une imposante pagode haute de 24 m et couverte de sculptures représentant des danseurs, des musiciens, des éléphants et des cavaliers. C'est le plus grand et le plus beau temple de la ville. Le Lac Pichola : Vous pourrez peut-être y faire une promenade en bateau. Vous contournerez le Jag Niwas (Lake Palace) et ferez une petite halte au Jag Mandir, ancien palais édifié au milieu du lac avant de profiter du retour pour admirer le coucher du soleil sur les façades majestueuses qui se reflètent dans l'eau.
    contact
    Amazing Holidays In India
    I-15, Sri Niwas Puri
    New Delhi 110065 Inde
    Helpline (24X7):
    + 91 7838878799, + 91 9899328185
    E-mail: info@voitureavecchauffeureninde.com
    facebook twitter G+ blog
    © 2012 Amazing Holidays In India
    Search Engine Optimization by : Revolute Soft Solution